LA PLUS ANCIENNE MACHINE À CALCULER DE L’HISTOIRE

Catégories Info

calculer photoLe premier pas dans la direction du calcul automatique a été fait en 1623, lorsque l’astronome allemand Wilhelm Schickard (1592-1635) a construit son “horloge de calcul”, comme il l’appelle.

Retrouvez dans ce test les comparatifs des meilleures calculatrices scientifiques.

Cette machine était capable d’exécuter les quatre opérations arithmétiques de base : addition et soustraction, elle pouvait fonctionner purement mécaniquement, tandis que la multiplication et la division exigeaient également plusieurs interventions de l’opérateur entre la saisie des nombres et la lecture du résultat. Elle utilisait des éléments cylindriques qui fonctionnaient selon les mêmes principes que les “os de Napier”.

Le 20 Septembre 1623, Schickard a écrit à son ami Kepler : “Les calculs que vous faites à la main, j’ai récemment tenté de réaliser mécaniquement… J’ai construit une machine qui, immédiatement et automatiquement, calcule avec des nombres donnés, qui additionne, soustrait, multiplie et divise. Vous crierez de joie quand vous verrez comment il porte en avant des dizaines et des centaines, ou les déduit en soustractions . . .” Kepler aurait certainement apprécié une telle invention pour aider son propre travail, beaucoup occupé comme il l’était alors par les calculs pour créer ses tableaux des mouvements des planètes et n’ayant aucun autre outil que les logarithmes inventé par Napier.

Pour autant, cette invention n’a eu aucun impact, ni sur le grand public pour qui le calcul mécanique n’avait longtemps été qu’une idée purement théorique, ni même sur les inventions ultérieures des machines à calculer, puisque la seule et unique copie de Schickard de sa propre machine fut détruite par le feu le 22 février 1624.

Ce feu n’était peut-être pas un accident : peut-être un esprit malicieux, sans doute prisonnier de l’obscurantisme de l’époque, lui avait-il chuchoté que la machine devait être détruite car – dotée de la capacité de calculer selon l’esprit humain “sacré et inviolable” – elle devait sûrement avoir émergé des entrailles de l’enfer !